Open-tuning : comment accorder soi-même sa guitare

Choisir l’open-tuning pour accorder sa guitare, c’est généralement s’offrir la possibilité d’aborder un univers sonore inédit, mais aussi de pouvoir réussir plus facilement certains accords au premier abord complexes. Avec cette méthode, vous pouvez par exemple réaliser des accords complets avec moins de pincements de cordes et davantage de cordes à vide.

Cette méthode permettant de jouer plus simplement est-elle vraiment à privilégier ? Quelles en sont les limites ? Tour d’horizon…

Le principe de l’open-tuning en bref

Open-tuning : comment accorder soi-même sa guitare

Très concrètement, une guitare accordée en open-tuning produira déjà un accord quand vous jouerez les 6 cordes à vide. À l’inverse, quand on adopte les méthodes classiques, cette action de jouer les 6 cordes sans toucher le manche implique d’obtenir des notes sans aucune harmonie spécifique.

Puisque les cordes produisent un son différent d’entrée de jeu, il faut comprendre que cette méthode nécessite de modifier les positions de tous les autres accords. Il s’agit parfois d’une pratique intéressante pour simplifier certains accords difficiles.

Seulement, le revers de la médaille doit aussi être connu : pour un débutant, cette alternative peut être perturbante, puisque toutes les connaissances acquises doivent être réactualisées. De plus, si l’open-tuning peut simplifier des accords difficiles, il n’est pas impossible qu’il rende aussi des accords simples beaucoup plus complexes à réaliser.

Si vous prenez des cours de guitare à domicile et que l’open-tuning vous intéresse, rien ne vous empêche de demander les conseils de votre professeur. Celui-ci vous expliquera probablement que beaucoup de musiciens choisissent cette méthode quand ils emploient un bottleneck, notamment dans le domaine du blues.

Quelques conseils pour les adeptes de l’open-tuning

Il est primordial de commencer par bien apprendre à accorder une guitare pour se lancer dans l’open-tuning, qui constitue une variante nécessitant de déjà parfaitement maîtriser les bases. Très concrètement, cette pratique sous-entend que vous allez exercer une pression différente sur le manche et probablement déséquilibrer les forces.

Si vous vous positionnez sur un open-tuning aux tons plutôt bas, veillez à partir sur un tirant de cordes plus fort, cela vous évitera d’avoir des cordes trop molles, qui ont tendance à friser.

Vous pouvez conserver le même tirant de cordes si vous employez l’open-tuning seulement de manière occasionnelle. En revanche, dès lors que vous avez effectué une session avec l’open-tuning, nous vous conseillons de prendre le temps de réaccorder directement votre guitare comme avant.

Accorder sa guitare, un apprentissage sur le long terme

Quand vous apprenez à jouer de la guitare, on vous montre comment l’accorder de manière classique. Généralement, les musiciens suivent ces préconisations pendant plusieurs années, le temps qu’ils parviennent à trouver leur rythme et à se sentir vraiment à l’aise.

Cependant, quand on regarde du côté des guitaristes professionnels, on observe que ceux-ci n’hésitent pas à utiliser plusieurs manières différentes d’accorder leur instrument. D’une chanson à l’autre, ils changent de guitare, pour des raisons de son, mais parfois aussi parce qu’elles ne sont pas toutes accordées de la même manière.

Une fois que vous voyez votre niveau se confirmer, n’hésitez pas à tenter de nouvelles manières d’accorder votre guitare, afin d’explorer de nouvelles sensations et de trouver de nouvelles marges de progression.

Ici aussi, si vous commencez à vous lasser des méthodes traditionnelles et que vous aspirez à progresser différemment, vous pouvez solliciter un professeur de guitare qui vous aidera à franchir un nouveau cap dans votre pratique. En musique, on n’a jamais fini d’apprendre : si vous vous donnez les moyens de diversifier régulièrement votre approche par des biais comme celui de l’open-tuning, vous n’aurez pas l’occasion de vous ennuyer pendant une seule seconde.