Sortie de Both Sides of the Sky, un nouvel album post-mortem de Jimi Hendrix

Qui peut prétendre n’avoir jamais écouté une de ses musiques? Personne je pense. Jimi Hendrix était un chanteur, guitariste et auteur-compositeur de renom qui a quitté ce monde dans les années 70, en laissant derrière lui des milliers de fans et des albums qui resteront à jamais des sources d’inspiration pour tous les fans de rock. Membre du Club des 27, ce grand homme a une discographie incroyable et continue encore aujourd’hui, près de 50 ans après sa disparition, à nous faire adorer ses musiques.

Both Sides of the Sky dresse encore une fois le portrait de cette explorateur musical, qui n’hésitait pas à dépasser les frontières du rock pour produire ses chefs-d’oeuvre. Cet album contient pas mal d’enregistrements inédits de morceaux qui ont fait sa renommée ou même jamais dévoilés le travail est d’origine, car ces derniers ont été composés après la sortie d’Electric Ladyland, le dernier album que Jimi Hendrix aura vendu de son vivant.

Carte d’identité d’un hommage

Avec près d’une heure de musiques pour à peine 13 musiques, vous aurez l’occasion d’être soit nostalgique (pour les plus anciens), soit découvrir un style qui aura inspiré de grands noms de la musique, et ce encore aujourd’hui.

Envie de plus?

Si vous n’êtes pas satisfait, ou même que vous ressentez un goût de trop peu, je vous conseille d’aller écouter les albums Valley Of Neptune (2010) et People, Hell and Angels (2013) qui vous offriront aussi des musiques posthumes de ce grand nom de la musique. Cependant, point négatif à souligner, je trouve qu’ils essayent trop d’exploiter le filon et ça se ressent fort ! Par exemple, la célèbre musique Hear my Train a Comin’ est présente dans les trois albums…

Je ne vois pas quoi dire de plus à mes yeux l’album est fondamentalement bien mais étale un peu les oeuvres qu’il a produit et à force d’étendre un petite quantité de matière, on dénigre la qualité et l’objectivité.