Album "Transmissions" de Starset : le premier album d'une légende ?

Aujourd’hui j’ai décidé de m’attaquer à l’un de mes groupes préférés si pas mon préféré : Starset. Le nom ne doit pas être inconnu aux fan(ne)s de Downplay car les deux groupes sont en effet associés. Le premier album est sorti le 8 juillet 2014, sous le nom de « Transmissions » et signa le début officiel du quatuor (même si il y a des « tourings members » eux aussi au nombre de quatre). Composé de 15 musiques dont deux versions acoustiques pour plus d’une heure d’écoute, cet album réflète réellement l’univers du groupe si particulier et qui se prolonge aussi dans l’album suivant.

Album  Transmissions  de Starset : le premier album d une légende ?

Un groupe au thème spacial !

Starset reflète exactement le « délire » dans lequel ils sont à travers tous les éléments de leurs musiques : que ce soit dans les titres de leurs musiques, les pochettes d’albums, les lyrics ou même les tenues le groupe reste fidèle à une image caractéristique : celles de voyages interstellaires. Il suffit de lire les titres Antigravity, Telescope ou même Halo pour comprendre directement que l’on va s’aventurer dans des thèmes proches de l’astronomie.

Malgré le tout, les paroles des chansons exposent des sentiments qui nous ramènent directement les pieds sur Terre, tel que l’amour, le doute, la remise en question ; ce sont des textes forts et des sentiments boulversants qui sont transmis à travers ces chanons et il est très facile pour une personne lambda de trouver des points d’attache à ce qui est dit dans les mots et même dans les sens plus profonds.

Comment ne pas les reconnaître?

Souvent on dit de Starset que c’est le groupe avec des intros et outros énormes, et c’est tout à fait vrai ! Il y a souvent des moments, surtout à la fin des musiques, où il n’y a plus le moindre chant et l’on se retrouve juste avec les instruments, ce qui nous offre des moments relativement calmes, où on se laisse simplement importer par la mélodie.

Petit élément qu’il sera utile de rappeler dans un futur article, le groupe observe une structure particulière. Pour illustrer cela, prenons la musique First Light. Elle sert d’introduction à l’album, et plusieurs musiques contiennent des parties de la musique précédente dans Transmissions (par exemple, la fin de Down With The Fallen est la même que le début de Halo qui suit cette musique). L’album peut donc être écouté comme une pièce unique et brute, sans la dissocier, ou alors écouter en « shuffle » et profiter de toutes les musiques dans un ordre aléatoire.

Un album de haute qualité.

Pour finir avec cette partie et pour finir par donner mon avis, je ne peux que vous conseiller d’écouter cet album. Il contient des musiques très puissantes en émotions (Dark On Me en est un exemple), des sons plus « commerciaux » (Carnivore, It Has Begun), en définitif l’album est varié, complet et pourra répondre aux attentes de chacun en matière de rock. C’est un des albums que j’ai le plus saigné en 2016 lors de sa réédition (qui contient quelques versions accoustic en plus et trois remix).

Liens utiles.

En cliquant ici, vous aurez accès au lien Spotify de l’album et ici du groupe. Vous avez aussi accès à un lien Amazon pour vous procurer l’album (petit conseil, il y a des versions d’occasion pas chers et en très bon état à saisir par moments).

Analyse de l’album CD en IRL.

En tant que bon fan, j’ai commandé l’album et je me suis dit que cela pourrait être intéressant de vous l’exposer ! Le mien est dans une sorte de carton, donc sans structure plastique, contenant simplement le CD et une petit feuillet avec les lyrics des paroles et des dessins relatifs aux chansons qui sont aussi retrouvables sur les versions audios de leur compte Youtube !

Album  Transmissions  de Starset : le premier album d une légende ?